Comment vaincre durablement le stress ?

Le stress est un phénomène qui frappe une grande partie de la population, y compris même les enfants, que l’on croyait épargnés de ce ressenti plutôt attribué aux adultes.

Ce phénomène est bien entendu lié à l’environnement économique, social et culturel dans lequel l’individu évolue et qui, depuis environ 50 ans, ne cesse d’être ressenti comme moins épanouissant, plus difficile, plus exigeant, plus enfermant, en un mot plus stressant …

Mais ce ressenti est également lié à une évolution psychologique plus profonde où l’exigence placée sur les individus est devenu plus interne, plus intériorisée.

Là où le poids de la société, des convenances, les lois, les institutions, la famille guidaient bien des choix et bien des comportements, notre société actuelle, en rendant l’homme plus libre, l’a rendu plus responsable de ses choix, de ses orientations, de ses actions, de sa vie … et donc de son bonheur.

Chacun s’est mis en quête d’un idéal, largement diffusé et soutenu par une société de consommation tyrannique, de réussite professionnelle, économique, sociale, familiale, culturelle, physique, sexuelle … exigences exponentielles et simultanées.

Et là pas besoin de gendarme : l’exigence est ordonnée par l’individu lui-même. Et l’on sait qu’il n’y a pas pire tyran que soi même.

Alors que faire pour guérir du stress ?

Il est toujours possible et apaisant de recourir à différents remèdes, qui ont chacun leur intérêt et qui soulagent sans conteste.

Ceux privilégiant une approche corporelle comme la sophrologie, le yoga, le sport apportent des bienfaits indéniables et profonds dans le sens où ils compensent et protègent le corps d’une dégradation liée aux effets néfastes du stress sur l’organisme.

Ceux qui privilégient des interventions plus psychologiques comme la visualisation, les techniques de remodélisation des croyances, le coaching, l’hypnose, les techniques dites comportementalistes ou thérapies brèves (TCC) apportent un soulagement certain et mesurable mais malheureusement peu durable.

Car ces techniques ne traitent que le symptôme et non les causes profondes du dysfonctionnement. Ce qui peut parfois avoir des conséquences négatives involontaires dans la mesure où le symptôme est camouflé, évité mais sa cause peut elle rester présente et continuer à agir, ailleurs par l’apparition de nouveaux symptômes, ou en sous-marin en continuant une sorte de travail de sape, sourd et épuisant.

Il faut insister sur le rôle essentiel de tout symptôme : c’est un messager, un alerteur qui révèle l’existence d’un conflit psychique dans l’inconscient. Ce messager n’aura de cesse de chercher à se faire entendre, d’une manière ou d’une autre, à un moment ou à un autre.

Guérir du stress et non seulement soulager le stress

Ainsi, faut-il, lorsque le phénomène de stress devient récurrent ou cyclique, pour véritablement guérir du stress, entamer un travail psychothérapeutique plus complet, et forcément plus engageant.

Il ne s’agit pas obligatoirement de creuser trop profondément ou de revenir à l’origine des origines, mais il est nécessaire d’écouter et de laisser s’exprimer le conflit souterrain, d’identifier les mécanismes mis en oeuvre pour éviter, étouffer ou nier ce conflit.

C’est un travail honnêteté intellectuelle vis à vis de soi même, mené en présence d’un tiers guidant et bienveillant, mais exigeant car extérieur à soi-même et objectif. Il est important d’entamer ce voyage accompagné d’une professionnel, formé, qui saura guider le patient vers les sujets importants, selon un rythme adapté aux capacités et au contexte de vie qui est le sien.

Dans ces conditions, le voyage entrepris prend des allures de découverte vers de nouveaux paliers d’épanouissement, qui valent largement l’effort fourni, énergie qui n’est plus déployée à perte pour lutter contre le stress mais capitalisée et réinvestie dans la vie.

1 commentaire sur « Comment vaincre durablement le stress ? »

Les commentaires sont fermés.